Créé il y a cinq ans à New York, Adore Me vend de la lingerie sur Internet. La start-up mène une campagne marketing musclée pour ravir des parts de marché à Victoria's Secret.

La start-up Adore Me a élu domicile dans le « fashion district » de New York, à quelques encablures de Times Square. Située juste au-dessus des ateliers de Calvin Klein, elle vient d'achever la semaine la plus intense de l'année - celle qui précède la Saint-Valentin. Son créneau ? La vente de lingerie sur Internet. L'entreprise, qui a été créée il y a cinq ans par le Marseillais Morgan Hermand-Waiche, représente l'une des plus belles réussites des Français à New York. Le magazine « Inc. » l'a récemment classée parmi les 15 start-up les plus dynamiques du pays, tous secteurs confondus. « Morgan a eu l'idée de cette boîte en allant chez Victoria's Secret avec sa copine. Il a été très déçu par le rapport qualité-prix, et s'est dit qu'il pouvait faire mieux », raconte Romain Liot, qui l'a côtoyé au cabinet McKinsey à Paris, pour finalement le rejoindre chez Adore Me en 2013, en tant que responsable des opérations. 
 

Read More